RedBook

Paris 2020,

A la sortie du Palais de Tokyo, je tombe sur ce RED BOOK, bien emballé de plastique, réveillant en moi un surexcitation imaginaire, pensant naïvement que toutes les pages y étaient rouges.

Déception à l'ouverture, seuls les contours étaient rouges.

Un détail, tu me diras, mais je nourris une certaine obsession, et non pas en secret, pour la couleur rouge et ses nuances.

Elle est partout, dans mon armoire, dans ma chambre, dans mes peintures, dans mes cahiers, dans ma tête,... Même lorsque je ferme les yeux, je vois rouge...

Alors ces pages blanches, dans mon cahier rouge, et bien je vais les habiller de rouge!

Work in progress ....