Selfies

Paris 2012,

J'ai quitté le studio de Haute Couture.

Mes journées se résument à dessiner, rêvasser et sortir dans le bar de la rue d'en bas.

Ce monde me fatigue, ils sont lisses, leurs images tellement contrôlées.

Je les regarde tous les soirs, voulant présenter au monde cette perfection qui n'existe pas.

Puis je me regarde au réveil, l’œil rouge d'avoir trop fumé, les orteils balafrés de danse, les talons usés d'avoir tellement piétiné,

les mains saignantes de froid au vernis écaillé, la fatigue se montrant sur le coin de ma lèvre, ...

La voici la vérité, ce qu'il y a à montrer, tous ces petits "vrais" que l'on dit "faux".

Le voici mon "selfie", mon auto-portrait, ma peau, ma chair, mes veines, pour vous montrer ce que je ne veux pas cacher...